Quelles sont les contre-indications dans la pratique du Reiki ?

On peut lire et entendre de nombreuses théories affirmant que le Reiki est contre-indiqué dans telle ou telle situation. Par exemple, il ne faudrait pas pratiquer de traitement sur une femme enceinte, une personne munie d'un pacemaker (stimulateur cardiaque), une personne cancéreuse, diabétique, dépressive, schizophrène... La liste pourrait ainsi s'allonger sur des pages, au gré des croyances et de l'imagination de ceux qui se plaisent à cultiver la peur. Quoi qu'on vous en dise, sachez que toutes ces contre-indications sont totalement infondées. Recevoir un traitement de Reiki est absolument sans dangers.

Pas de contre-indications

Hormis les règles de bon sens, il n'existe aucune contre-indication dans la pratique du Reiki. Ce dernier agit toujours au mieux de manière à faciliter l'avancée de chacun sur son chemin de vie : La personne en phase de guérison va se remettre plus rapidement de suites opératoires, la grossesse sera d'autant plus harmonieuse pour la femme enceinte et celui qui se prépare à partir s'en ira d'autant plus paisiblement... Quelle que soit la situation de vie du moment, le Reiki agit comme un démêlant. Il est un simple et puissant facilitateur.

Les règles de bon sens

En évoquant les règles de bon sens, je pense bien évidemment aux précautions d'usage lorsqu'une une personne est par exemple couchée sur la route suite à un accident de la circulation, ou encore gravement brûlée. Dans les cas extrêmes, il est impératif de ne pas la mobiliser et bien évidemment de ne pas poser physiquement les mains sur une fracture ou une plaie ouverte. En pareilles situations, le Reiki n'est pas contre-indiqué, mais il peut se pratiquer en maintenant les mains à une distance de cinq à dix centimètres de son corps ou encore plus simplement en lui tenant la main, sachant que l'énergie circule et agit toujours là où il le faut.

Si les symptômes s'accentuent en cours de traitement

Je rappelle que tout comme en homéopathie ou dans de nombreuses approches alternatives, il n'est pas rare d'observer en début de traitement Reiki une accentuation temporaire des symptômes, ce qui ne signifie pas forcément une aggravation de la situation. Si toutefois ceux-ci s'intensifient et deviennent insupportables, il est préférable d'interrompre le traitement en cours pour le reprendre un peu plus tard. Cette phase appelée parfois "crise de guérison" est généralement suivie d'une nette amélioration de la situation dans les heures qui suivent.

En résumé

Sans la moindre contre-indication, le Reiki est donc vivement recommandé pour toute personne, qu'elle soit greffée, handicapée, dépendante, immunodéficiente, porteuse d'un implant médical ou fortement médicamentée. Quel que soit son état, le Reiki lui sera bénéfique, dès l'instant où elle accueille votre geste bien évidemment.

retour au sommaire des questions

reiki formation